Multilingual Folk Tale Database


Canis Vetulus et Venator (Phaedrus)

I hont te sinen jaren Le Chasseur et le Chien.
Esopet unknown author
Middle Dutch French

Het was I sterc hont ende I jonc,
Ende wel op sinen spronc,
Hi hadde ghesijn goet vrient,
Dicke ende wel ghedient.
Als hi quam te sinen jaren
Begonsti cranken ende swaren;
Hi verloes sinen loep te handen,
Ende die beten van den tanden;
Hi quam daer hi waende vaen
I hase, die hem es ontgaen.
Die sprac die here ten honde wert:
‘Dune best niet ere blasen wert.’
Die hont seide: ‘here, ic volges u,
Nochtan soudi mi sparen nu,
Ende pensen om grote doghet,
Die ic dede in miere joghet.’
Die hem wel proefde jonc, hi soude
Met rechte gheëert sijn in sine oude.

Un Chien, qui avait été plein de vigueur, et dont son maître avait toujours été très content à la chasse contre les bêtes fauves, commençait à s'affaiblir sous le poids des années. Un jour, en faisant tête à un sanglier fu­rieux, il lui sauta à l'oreille; mais, avec ses dents gâtées par l'âge, il ne put retenir l'animal. Le Chasseur mécon­tent gronda son chien. Son vieux serviteur lui répon­dit : " Ce n'est point mon courage, mais ce sont mes forces qui ne peuvent plus vous servir. Vous vantiez autrefois ma vigueur, et vous me reprochez, déjà ma faiblesse. "
Tu vois bien, Philetus, pourquoi j'ai écrit cette fable.



Change: Change: