Multilingual Folk Tale Database


Les Deux Mulets (Jean de La Fontaine)

Bi mandoac Les Deux Mulets
Jean Baptiste Arxu Jean de La Fontaine
Basque French

Bi mando zoatzan bidian;
Batak olho bestiak diru bizkarrian.
Diru zuen mandoa, buria txutirik,
Zango arhinez bazoan,
Txinxila iharausten zuelarik.
Ohoinek, bidiala deithurik
Diruaren zeiniaz,
Eta haren mengoaz,
Mando diruduna dute baratzen,
Eta kabasturutik atzamaiten.
Mandoak, bihurtzen zelarik
Ganibet txistaz kolpaturik,
Inzirikotxez zioen:
Oi! hau da bai eni hitzeman zeitena?
Ene laguna
Minik gabe badoa:
Ni niza erorien
Eta hemen hilen?
Adixkidia, lagunak derio erraiten,
Eztuzu ez hon bethi
Jaun hand' izatia:
Eihera zainbat, enia bezala,
Izan baliz zure nausia
Etzinate oraï hain eria.

Deux Mulets cheminaient, l'un d'avoine chargé,
L'autre portant l'argent de la Gabelle.
Celui-ci, glorieux d'une charge si belle,
N'eût voulu pour beaucoup en être soulagé.
Il marchait d'un pas relevé,
Et faisait sonner sa sonnette :
Quand l'ennemi se présentant,
Comme il en voulait à l'argent,
Sur le Mulet du fisc une troupe se jette,
Le saisit au frein et l'arrête.
Le Mulet, en se défendant,
Se sent percer de coups : il gémit, il soupire.
"Est-ce donc là, dit-il, ce qu'on m'avait promis ?
Ce Mulet qui me suit du danger se retire,
Et moi j'y tombe, et je péris.
- Ami, lui dit son camarade,
Il n'est pas toujours bon d'avoir un haut Emploi :
Si tu n'avais servi qu'un Meunier, comme moi,
Tu ne serais pas si malade. "



Change: Change: